En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Les 4 fils Aymon
 
 

Boules de poil

Visites

 13871 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 1 membre
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Les 4 fils Aymon

filsaymon.jpgRenaud, Allard, Richard et Guichard étaient les quatre fils du duc Aymon.
C'étaient quatre vaillants chevaliers, célèbres par leurs exploits. Ils font partie de la cour de Charlemagne et le servent à table.
Renaud et Allard lui présentent la coupe d'hydromel, Guichard et Richard le pain.
Leur vie est une succession de tournois, de festins, de plaisirs...
Mais à la suite d'une discussion qui survint au cours d'une partie d'échecs, Renaud blesse mortellement Bertolet, le neveu de Charlemagne, ce qui l'oblige à quitter la cour pour fuir la colère de l'empereur.
Chevauchant tous les quatre le bon cheval Bayart, ils se réfugient dans la forêt d'Ardenne. Avec l'aide de leur cousin, l'enchanteur Maugis, ils bâtissent un château sur un éperon rocheux dominant la vallée où coule la Meuse.
Mais bientôt, Charlemagne découvre leur retraite et avec une armée importante il fait le siège du château. Les quatre fils Aymon résistent longtemps mais le traître Ganelon les oblige une nouvelle fois à fuir la colère de l'empereur. Quittant le château par une porte secrète, ils repartent sur leur cheval-fée et gagnent l'épaisse forêt qui leur servira de refuge pendant sept longues années. Las de souffrir tels des mendiants, ils se présentent à leur mère au château de Dordonne où leur père rentrant de la chasse hésite à les reconnaître. Finalement, il leur pardonne. Les quatre fils Aymon se retirent alors en Gascogne et rejoignent les troupes du roi Yvon. Durant sa lutte contre l'émir Beges, les quatre fils Aymon font de nouveau montre de leur courage. Grâce à leur bravoure, le roi Yvon remporte la victoire et en récompense, il leur offre le château de Mautauban. Mais Renaud renonce bientôt à la carrière des armes et se consacre à Dieu. Il quitte Mautauban et part seul en pèlerin, la bâton à la main. Il aurait, dit-on participer la construction de la cathédrale de Cologne.


Recettes Ardennaises

Recettes de cocktail

Météo locale